Clé 4 : Fenêtres performantes

Choisir les ouvertures en fonction de l'ensoleillement

Choisir des fenêtres performantes

En bois, c'est encore mieux !

Pour aller plus loin

 

Choisir les ouvertures en fonction de l'ensoleillement

cla-4

Autrefois, la taille des fenêtres était limitée pour éviter les déperditions excessives en hiver. Aujourd’hui, avec des fenêtres performantes équipées de volets efficaces, cet aspect s’atténue considérablement. Des fenêtres orientées vers le sud permettent même de gagner plus d’énergie solaire durant la saisonde chauffe qu’elles ne perdent de chaleur. Cette disposition judicieuse des baies vitrées permet, en outre, de limiter l’éclairage artificiel.  En revanche, des précautions doivent être prises en matière de confort d’été. Il faut éviter un taux de vitrage trop important générateur d’échauffement excessif. En particulier, si le bâtiment est situé dans un environnement trop bruyant limitant la possibilité d’ouvrir les fenêtres, on aura intérêt à limiter le taux de vitrage et à bien les protéger du soleil. Les fenêtres de toit sont caractérisées par une inclinaison qui favorise les risques de surchauffe en été.

 

Choisir des fenêtres performantes

La performance thermique d'une paroi vitrée dépend de son coefficient de transmission thermique (U). Elle caractérise l'aptitude d'une paroi à transmettre la chaleur. Plus le chiffre est petit, plus la paroi est isolante. C'est l'inverse de la résistance thermique (R).

En construction, il est impératif d’utiliser les meilleures fenêtres que l’on trouve sur le marché et qui présentent un coefficient de transmission thermique performant. Elles sont composées d’un double vitrage peu émissif à isolation thermique renforcée. En rénovation, les fenêtres à triple vitrage peuvent être nécessaires pour atteindre les performances recherchées. Il reste qu’un compromis peut être trouvé, dans le neuf comme en rénovation, en plaçant le triple vitrage uniquement en façade nord, où les apports solaires sont inexistants.

Autre recommandation : choisir des menuiseries extérieures possédant une étanchéité parfaite et une très bonne isolation thermique. Le bois et le PVC offrent de bonnes performances. Les encadrements de fenêtres métalliques sans rupteur de pont thermique sont, en revanche, peu efficaces en termes d’isolation. Certains vitrages dits « thermo acoustiques » réduisent également les nuisances sonores.

 

En bois, c'est encore mieux !

Grâce aux avancées technologiques de ses différents composants, la fenêtre en bois est aujourd’hui très performante. Une très bonne étanchéité et des performances mécaniques, thermiques et anti-effraction prouvées en font un matériel fiable dont le prix est devenu très compétitif. Le bois apporte une note chaleureuse. Grâce à la multiplicité de ses formes et de ses reliefs, la fenêtre bois s’adapte à toutes les architectures. Quel que soit le bois utilisé, vous pouvez exiger le label PEFC, FSC ou équivalent qui garantit la provenance d’une forêt gérée durablement.

La menuiserie bois possède une rigidité et une longévité exceptionnelles, si elle est bien entretenue. L’entretien permet en effet de nourrir le bois et de le protéger de l’humidité, du soleil, des insectes et des champignons. Les produits de finition de plus en plus performants, permettent d’espacer davantage l’entretien dans le temps. Choisissez des solutions d’entretien de préférence à base de produits naturels comme l’huile de lin.

 

Pour aller plus loin

Revenir aux 7 clés d'une rénovation BBC

Télécharger le guide des 7 clés