Une chaudière bois, c’est polluant ?

Les matériels modernes (poêles, inserts, chaudières) sont performants. Ils atteignent de très hauts niveaux de combustion, ce qui limite considérablement les émissions de polluants. Il faut choisir un matériel labellisé “flamme verte”, au minimum, ou plus performant. De plus, brûler du bois ne contribue pas à renforcer l’effet de serre car les arbres absorbent pendant leur croissance la même quantité de CO2 que celle dégagée lors de leur combustion ou de leur décomposition naturelle. L'ASPA a réalisé un étude en 2012 sur la qualité de l'air, chez des particuliers en Alsace se chauffant au bois. Conclusion de l'étude : un équipement de chauffage au bois récent et correctement utilisé n'a pas d'impacts significatifs sur l'air intérieur. D'autres sources (peintures, vernis, stockage d'hydrocarbure par exemple) en auront beaucoup plus. L'étude est disponible ici.

Thème: